CoronaVirus : Une tolérance sera accordée pour l’adoption d’animaux !

Bonne nouvelle, comme l’a confirmé aujourd’hui notre Ministre de l’intérieur Christophe Castaner, via son compte Twitter, le Gouvernement accordera, à partir du jeudi 16 avril 2020, une tolérance concernant les déplacements pour l’adoption d’animaux en refuge.

Bien entendu, pour limiter les risques sanitaires liés au CoronaVirus, des règles strictes devront être respectées par les candidats à l’adoption d’animaux dans les refuges.

Grâce à cette décision, nous espérons tous que nos pensionnaires trouverons rapidement une famille rapidement.

Nouveauté : Mini formation à la SPA de Strasbourg –

Formation pour nos adoptants :

Pour 2020, nous vous proposons quelque chose d’un peu différent, dans l’idée de vous accompagner au mieux dans votre cohabitation avec un chien adopté au sein de notre refuge.
Il s’agit de mini-formations, sur des thématiques précises, reprenant les questions les plus fréquentes des adoptants de chiens de refuge.
Ces formations auront lieu le samedi de 10 h à 12 h au sein de nos locaux, une fois par mois.
Il suffira de s’inscrire au préalable et de préparer quelques questions, l’idée étant de ne pas être trop nombreux afin de pouvoir échanger.
Ces rencontres auront lieu sans chien, afin de pouvoir se concentrer sur les thématiques abordées.
Ces mini-formations seront dispensées par une comportementaliste et éducateur canin spécialisée dans les chiens de refuge, Morgane Schmitt (Page Facebook Morgane Schmitt Comportementaliste).
Tarif abordable, communiqué par e-mail.
Pour toute question, ou pour vous inscrire, contactez-la directement : morgane.schmitt@gmail.com

Adopter un chien, oui, mais lequel ?

Choisir son chien en refuge peut relever du casse-tête.

Après avoir pris la décision d’adopter – et après avoir vérifié que nous pouvons l’accueillir dans les conditions nécessaires à son bien-être – arrive le moment où nous entamons notre réflexion sur le choix de notre futur compagnon.

Goulash, race commune, née en 2012

Bien souvent, c’est le physique des chiens qui nous attire. Nous apprécions une race, un groupe de races, une couleur, une morphologie par exemple.

Il est ici nécessaire de ne pas s’arrêter au physique du chien, ni à une race. En effet, s’il est important d’avoir un bon ressenti lors de la rencontre, il faut aussi s’assurer que nous pourrons répondre aux besoins spécifiques du chien pour lequel nous avons eu un coup de cœur.

Pour ce faire, il est essentiel de prendre le temps de recueillir des informations mais aussi d’apprendre à connaître son futur compagnon. Ainsi, il est possible de se renseigner sur les tendances d’une race par exemple, sur les besoins moyens d’un chien (entre 3 et 5h d’activité par jour, en moyenne, parfois plus), sur la répartition potentielle de ses besoins (activité physique, besoins sociaux, activité mentale, besoins ludiques etc.), mais aussi sur son âge, son comportement au refuge par exemple, ses ententes (avec les enfants, les autres animaux, ses congénères, les personnes âgées…), et la liste n’est pas exhaustive.

Google, née en 2017, au refuge depuis le 4 octobre 2019

Choisir son chien nécessite de faire un point sur sa propre situation, les efforts que nous sommes prêts et capables de fournir pour lui, et de bien se renseigner sur le chien que nous souhaitons adopter (auprès des équipes du refuge notamment) avant de se lancer.

Brad, né en 2017

N’hésitez pas à consultez des ouvrages de qualité sur le sujet, ou à vous faire accompagner par un professionnel compétent.

Morgane Schmitt, comportementaliste et éducateur canin

GetPet : Le « Tinder » pour adopter des chiens abandonnés.

Comme vous, nous sommes à chaque fois attristés quand on voit sur internet que le nombre d’abandons d’animaux ne cesse d’augmenter. Pour contrer ce comportement détestable et pour favoriser l’adoption de chiens abandonnés, des développeurs lituaniens ont développé l’application GetPet. Une sorte de « Tinder » mais pour adopter les chiens abandonnés.

En effet, cette application de « rencontre » pour chiens abandonnés » s’inspire fortement de l’application de rencontre que l’on connait tous.
Cette application aide ces animaux recueillis par des refuges à trouver une famille aimante, qui l’accueillerait dans leur foyer.

Créée en janvier 2019, cette application, gratuite, a déjà séduit des milliers d’utilisateurs en Lituanie. Et comme son homologue pour les humains, il suffit de « swiper » vers la droite pour découvrir les différents chiens à l’aide de photos et petites phrases d’accroche et ainsi trouver votre coup de cœur.

Pour montrer un gage de sérieux, l’application a mis en place un système de « période d’essai » où un éducateur accompagne l’adoptant pour le guider dans son adoption et ainsi apprendre à faire face aux difficultés qu’il pourrait rencontrer.
Une période de 14 jours permettra donc de s’assurer que le chien et le maître sont compatibles.
Rappelons qu’adopter un animal n’est pas à prendre à la légère. Non seulement c’est investissement humain mais aussi cela à un coût (nourriture, entretien, frais médicaux, …)

L’application marche tellement bien en Lituanie, que les créateurs pensent à développer une version pour les chats. Dans tous les cas, nous espérons qu’un jour, cette initiative sera prise en France pour aider les refuges à trouver des familles d’accueil à ces animaux.

Rappelons que la France est à ce jour championne du monde des abandons animaliers (voir l’article)

En attendant, nous vous invitons à découvrir leur compte Instragam.

Adopter un animal, le fruit d’une réflexion et d’un amour inconditionnel !

Adopter un animal (que ce soit en refuge ou non, d’ailleurs), est un acte impliquant une réflexion préalable. Cela passe évidemment par le cœur, mais n’oublions pas de mettre notre raison dans la balance, afin de maximiser les chances d’une cohabitation harmonieuse !

En effet, cohabiter avec un « animal de compagnie », c’est aussi être capable d’en être responsable et de répondre à ses besoins.
Les animaux arrivés en refuge ont besoin qu’on essaye de les comprendre. Ils n’ont souvent pas eu cette chance pendant leur première partie de vie, alors, offrons-leur toute notre bienveillance lors de leur adoption.

Adoption SPA Strasbourg

Ainsi, avant d’adopter, il y a lieu de se poser des dizaines de questions. 

En voici quelques-unes :

  • se questionner sur ses motivations à adopter : pour briser la solitude ? pratiquer des activités sportives ? apporter de la compagnie à un autre animal ?
  • définir le temps et l’énergie que nous sommes capables et prêts à consacrer à son futur compagnon : suis-je prêt à me lever plus tôt le matin pour lui proposer une sortie en phase avec ses besoins ? à le sortir sous la pluie à 23h en hiver ? à lui apporter entre 3 et 5h d’activité par jour ?
  • suis-je prêt à « l’éduquer », à être pédagogue et patient (pour lui apprendre la marche en laisse, la propreté, gérer les éventuelles destructions…) ?
  • quel est mon mode de vie : suis-je souvent absent de mon domicile ?
  • ai-je prévu un budget mensuel pour mon nouveau compagnon (nourriture, santé, matériel, assurance éventuelle…)?
  • quelles sont les solutions à ma disposition si je dois m’absenter plusieurs jours sans pouvoir l’emmener ?
  • suis-je prêt à respecter ses sensibilités, ses humeurs, ses susceptibilités, moi mais également toutes les personnes qui seront en contact avec lui ? (question ô combien essentielle au bien-être de nos protégés)

En bref, suis-je prêt, comme pour toute cohabitation avec un être vivant (humain ou non), à apprendre, à m’ajuster, à me remettre en question et à le respecter ? Si la réponse est oui, rendez-vous très prochainement pour évoquer les critères à prendre en compte dans le choix de son futur compagnon 🙂

Morgane Schmitt
Comportementaliste et éducateur canin