La médiation animale

A la SPA de Strasbourg nos chiens sont formidables. Nous le savions déjà, mais ils nous le prouvent chaque jour ;

Dona et Molly ont été adoptés chez nous ;

Après une vie parfois chaotique, elles auraient pu vouloir couler des jours heureux, tranquilles et paisibles dans leur nouvelle famille. Pas du tout. Elles ont trouvé des adoptantes (Anne et Peggy) qui ont décidé de les entrainer dans un projet tourné vers l’autre : la médiation animale.

Elles ont contacté l’association Lianes qui mène ce projet depuis de longues années et ont présenté Dona et Molly pour approbation. Ouf, elles ont passé l’examen avec succès.

Et depuis elles vont régulièrement dans des EHPAD (plus particulièrement la maison de retraite St Gothard pour ces deux adoptées) pour redonner du baume au cœur aux résidents. Leur rôle est de se promener avec les « anciens », de jouer avec eux ou bien simplement d’être une présence qui réchauffe l’ambiance de ces lieux de vie et redonne de l’énergie à ces personnes parfois bien seules.

Et elles y arrivent très bien. Leur présence apaise les tensions, réveille des souvenirs, stimule les mouvements, l’attention des résidents de ces EHPAD

Mme Brigitte BACQUEZ, directrice nous en parle très bien : « La maison de retraite St Gothard est située au cœur de la Krutenau à Strasbourg et fait partie de la Fondation Saint Vincent de Paul depuis le 01/01/2017.

Le projet d’animation, et de vie sociale, fait partie intégrante du projet d’établissement. J’ai toujours été convaincue du bienfondé de la présence animale notamment auprès des personnes les plus vulnérables, j’ai donc tenu à pouvoir proposer une activité de chien visiteur mensuelle.  C’est ainsi, que la collaboration avec l’association LIANES et les visites régulières de Dona et Moly ont été instituées. Après une année d’expérience, force est de constater le succès de ces visites. Dona et Moly sont attendues avec impatience, chacun se réjouissant de les cajoler, caresser, etc…. Les sourires fleurissent sur les visages, les souvenirs du passé refont surface, et les dialogues se nouent autour d’eux. Ce sont de réels moments de félicité où les intervenantes extérieures Anne et Peggy  collaborent avec nos équipes : animatrices, aides-soignantes, pour apporter animation, tendresse, et émotion. Les visites se font en chambre ou dans les salons communs.  Il faut préciser que nos chiens visiteurs sont toujours accompagnés par un professionnel institutionnel. Je remercie Dona, Moly et leurs sympathiques maîtresses pour leur présence et leur disponibilité auprès de nos résidents »

Si vous êtes intéressé, si votre chien a émis le souhait de se rendre utile, aucun souci : contactez l’association Lianes qui sera ravie de vous accueillir et de vous accompagner dans cette belle démarche.

« Lianes est une association qui s’est fixé il y a15 ans comme objectif de créer et maintenir du lien avec les personnes en situation d’exclusion, par le biais de l’animal. Aujourd’hui Lianes fonctionne avec 7 salariés, dont 6 sont en insertion, et de nombreux bénévoles. Lianes propose des services à domicile, des visites en établissements, des vadrouilles auprès de personnes vivant dans la rue avec des animaux, des pensions en familles d’accueil ou au chenil/chatterie de l’association, des ateliers de médiation animale et une formation sur la cohabitation homme/animal pour tous ses bénévoles ».

Pour les joindre : 06.63.55.17.85 / site : association-lianes.fr

Soutenez la SPA de Strasbourg grâce à vos achats de Noël

Pour les plus prévoyants d’entre vous, les achats des cadeaux de Noël vont commencer ou sont peut-être même déjà en cours.

Et bien, grâce à vos achats en ligne vous pouvez aider gratuitement notre refuge !

Il suffit de passer par Prizle avant d’aller sur le site marchand et celui-ci versera un pourcentage de sa marge à notre refuge. C’est vraiment simple et facile d’utilisation, testé et approuvé. Il faut créer un compte en 2 clics et que le site soit partenaire de Prizle (ils ont de très nombreux partenaires !)

Parrainez la SPA de Strasbourg avec Prizle

N’hésitez pas à passer le mot autour de vous également, famille, amis, collègues, voisins. C’est gratuit et ne change rien à la navigation sur le site marchand.

Lors de votre inscription vous pouvez utiliser le code parrainage : IWUZ

Parrainez la SPA de Strasbourg avec Prizle
Cliquez ici pour vous y inscrire !

Déjà plus de 300 abonnés sur notre compte Instagram

Crée il y a 2 mois dans le cadre de notre petite révolution numérique, notre compte Instagram compte déjà 324 abonnés au moment où nous écrivons ses lignes.

Pourquoi avoir créé un compte Instagram ?

L’objectif premier de ce compte n’est pas d’être une copie des albums photos disponibles sur la page Facebook de l’association. En effet, afin d’attirer le plus grand nombre de personnes et de tout âge, nous devons diversifier nos moyens de communication et il est tout naturel qu’en 2019 que nous devions créer un compte Instagram pour attirer un public plus jeune.

Le compte est géré pour des raisons techniques par le service Web de l’association mais il est principalement alimenté par 2 de nos volontaires (Fiona R et Clémentine T). Instagram se voulant être un réseau social lié à l’art et la photographie, nous essayons de publier des photos qui mettent en valeur l’animal tout en essayant de faire des photos originales.

Scannez ce QRCode via l'app Instagram pour accéder au compte Instragram de la SPA de Strasbourg

Pourquoi voit-on uniquement des chiens sur le compte ?

Rassurez-vous, prochainement nous publierons des photographies des chats autres animaux quand les conditions sanitaires seront disponibles. Actuellement la chatterie est interdite aux visiteurs et pour des raisons évidentes de sécurité sanitaire nous préférons attendre.

Nous tenons à remercier les personnes qui nous suivent, qui partagent nos publications ainsi que tous ceux qui nous envoient des messages de soutiens en « message privé ».

Nous profitons de cette publication pour vous informer que vous avez toujours la possibilité de nous suivre également sur notre compte Twitter. Ce compte servant avant tout de veille numérique sur l’actualité de la maltraitance animale.

Devenez famille d’accueil à la SPA de Strasbourg

Vous avez du temps libre, vous aimez les chats mais n’avez pas forcément envie d’en avoir un mais vous avez de l’amour à donner.


Alors devenez Famille d’accueil. il suffit de nous contacter via l’adresse mail prévue pour et nous vous expliquerons la marche à suivre : sevrage de chatons, socialisation de chats apeurés, soins à des chats malades ou opérés etc… Différents cas de figures sont possibles.


Venez en discuter avec nous, nous serons ravis de vous faire découvrir nos animaux, notre refuge et de vous confier un animal à caliner, caresser, aimer….

Le parrainage c’est quoi ?

Un moyen de soutenir le refuge et nos animaux est le parrainage. Quelques explications de Rebecca, marraine de Brad depuis cette année:

Brad qui accepte les grattouilles de ses bienfaiteurs après plusieurs visites

Comment avez-vous eu connaissance du système de parrainage à la SPA de Strasbourg ?

J’ai eu connaissance du système de parrainage via Facebook. J’ai lu ce qui y était écrit, et ensuite nous sommes passés à la SPA pour en discuter de vive voix.

Quel animal parrainez-vous ? Avez-vous eu le choix ?

Je parraine Brad, et j’ai eu totalement le choix quant à ce parrainage

Concrètement comment vous aider le refuge via ce parrainage ?

Je verse de l’argent, bien sûr, j’apporte des jouets et des friandises à mon petit protégé, c’est toujours ça de moins à la charge du refuge. Mais surtout, je participe à la socialisation de ce pauvre chien. Plus il y aura d’interactions entre lui et des humains bienveillants, et plus ses chances d’être adopté vont augmenter. J’en parle aussi autour de moi, pour donner à d’autres personnes l’envie d’adopter ou de parrainer d’autres chiens.

Est-ce qu’on doit s’engager pour une durée fixe ?

Il me semble que la durée d’engagement est d’un an.

Que pensez-vous de cette expérience ?

Pour moi, c’est une magnifique expérience. De connaître le refuge de l’intérieur, d’échanger avec les employés et les bénévoles, de manière plus personnelle, c’est super. Je tiens à souligner le travail formidable des salariés comme des bénévoles, sans eux, le refuge ne pourrait pas fonctionner. Et surtout, de pouvoir contribuer ne serait-ce qu’un peu, à l’adoption d’un chien qui a souffert de la cruauté de l’homme, serait pour moi la plus belle des récompenses.

Merci beaucoup à Rebecca pour ce témoignage.

Le parrainage permet de soutenir financièrement le refuge bien sûr, en participant aux frais pour un pensionnaire précisément (ce qui sera considéré comme un don et peut faire l’objet d’une réduction d’impôt). Mais au delà de l’aspect financier, c’est aussi un soutient pour nous dans notre engagement pour la prise en charge d’animaux parfois traumatisés.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à contacter le refuge.

Si vous souhaitez être en contact avec votre filleul il faudra accepter que cela se fasse par étape et en présence d’un bénévole qui connait bien l’animal pour les plus sensibles d’entre eux.

Adopter un chien, oui, mais lequel ?

Choisir son chien en refuge peut relever du casse-tête.

Après avoir pris la décision d’adopter – et après avoir vérifié que nous pouvons l’accueillir dans les conditions nécessaires à son bien-être – arrive le moment où nous entamons notre réflexion sur le choix de notre futur compagnon.

Goulash, race commune, née en 2012

Bien souvent, c’est le physique des chiens qui nous attire. Nous apprécions une race, un groupe de races, une couleur, une morphologie par exemple.

Il est ici nécessaire de ne pas s’arrêter au physique du chien, ni à une race. En effet, s’il est important d’avoir un bon ressenti lors de la rencontre, il faut aussi s’assurer que nous pourrons répondre aux besoins spécifiques du chien pour lequel nous avons eu un coup de cœur.

Pour ce faire, il est essentiel de prendre le temps de recueillir des informations mais aussi d’apprendre à connaître son futur compagnon. Ainsi, il est possible de se renseigner sur les tendances d’une race par exemple, sur les besoins moyens d’un chien (entre 3 et 5h d’activité par jour, en moyenne, parfois plus), sur la répartition potentielle de ses besoins (activité physique, besoins sociaux, activité mentale, besoins ludiques etc.), mais aussi sur son âge, son comportement au refuge par exemple, ses ententes (avec les enfants, les autres animaux, ses congénères, les personnes âgées…), et la liste n’est pas exhaustive.

Google, née en 2017, au refuge depuis le 4 octobre 2019

Choisir son chien nécessite de faire un point sur sa propre situation, les efforts que nous sommes prêts et capables de fournir pour lui, et de bien se renseigner sur le chien que nous souhaitons adopter (auprès des équipes du refuge notamment) avant de se lancer.

Brad, né en 2017

N’hésitez pas à consultez des ouvrages de qualité sur le sujet, ou à vous faire accompagner par un professionnel compétent.

Morgane Schmitt, comportementaliste et éducateur canin

Amélioration du site interne de la SPA de Strasbourg

Après de longues semaines, nous avons enfin réglé le souci avec le Carousel de la page d’accueil qui empêchait les utilisateurs sous Android de pouvoir se balader sur le site.

carousel site web SPA Strasbourg

Il est vrai que cette problématique a mis beaucoup de temps à être résolue. C’est avec le concours de Nicolas qui est également bénévole pour la SPA de Strasbourg, que nous avons enfin pu corriger ce souci. D’ailleurs, nous tenons à le remercier car il a passé beaucoup d’heures pour régler ce problème.

Pour finir, nous avons également mis en place sur la page « Nous contacter » un formulaire sécurisé permettant aux visiteurs du site de poser des questions à aux membres administratifs de l’associations.

Sachez que nous sommes également en train de travailler sur des outils de gestion interne pour améliorer la gestion administrative des pensionnaires et des bénévoles, ce qui nous prend également beaucoup de temps.

Nous vous remercions de votre patience et de votre compréhension concernant l’avancée de l’amélioration du site internet.

GetPet : Le « Tinder » pour adopter des chiens abandonnés.

Comme vous, nous sommes à chaque fois attristés quand on voit sur internet que le nombre d’abandons d’animaux ne cesse d’augmenter. Pour contrer ce comportement détestable et pour favoriser l’adoption de chiens abandonnés, des développeurs lituaniens ont développé l’application GetPet. Une sorte de « Tinder » mais pour adopter les chiens abandonnés.

En effet, cette application de « rencontre » pour chiens abandonnés » s’inspire fortement de l’application de rencontre que l’on connait tous.
Cette application aide ces animaux recueillis par des refuges à trouver une famille aimante, qui l’accueillerait dans leur foyer.

Créée en janvier 2019, cette application, gratuite, a déjà séduit des milliers d’utilisateurs en Lituanie. Et comme son homologue pour les humains, il suffit de « swiper » vers la droite pour découvrir les différents chiens à l’aide de photos et petites phrases d’accroche et ainsi trouver votre coup de cœur.

Pour montrer un gage de sérieux, l’application a mis en place un système de « période d’essai » où un éducateur accompagne l’adoptant pour le guider dans son adoption et ainsi apprendre à faire face aux difficultés qu’il pourrait rencontrer.
Une période de 14 jours permettra donc de s’assurer que le chien et le maître sont compatibles.
Rappelons qu’adopter un animal n’est pas à prendre à la légère. Non seulement c’est investissement humain mais aussi cela à un coût (nourriture, entretien, frais médicaux, …)

L’application marche tellement bien en Lituanie, que les créateurs pensent à développer une version pour les chats. Dans tous les cas, nous espérons qu’un jour, cette initiative sera prise en France pour aider les refuges à trouver des familles d’accueil à ces animaux.

Rappelons que la France est à ce jour championne du monde des abandons animaliers (voir l’article)

En attendant, nous vous invitons à découvrir leur compte Instragam.

Adopter un animal, le fruit d’une réflexion et d’un amour inconditionnel !

Adopter un animal (que ce soit en refuge ou non, d’ailleurs), est un acte impliquant une réflexion préalable. Cela passe évidemment par le cœur, mais n’oublions pas de mettre notre raison dans la balance, afin de maximiser les chances d’une cohabitation harmonieuse !

En effet, cohabiter avec un « animal de compagnie », c’est aussi être capable d’en être responsable et de répondre à ses besoins.
Les animaux arrivés en refuge ont besoin qu’on essaye de les comprendre. Ils n’ont souvent pas eu cette chance pendant leur première partie de vie, alors, offrons-leur toute notre bienveillance lors de leur adoption.

Adoption SPA Strasbourg

Ainsi, avant d’adopter, il y a lieu de se poser des dizaines de questions. 

En voici quelques-unes :

  • se questionner sur ses motivations à adopter : pour briser la solitude ? pratiquer des activités sportives ? apporter de la compagnie à un autre animal ?
  • définir le temps et l’énergie que nous sommes capables et prêts à consacrer à son futur compagnon : suis-je prêt à me lever plus tôt le matin pour lui proposer une sortie en phase avec ses besoins ? à le sortir sous la pluie à 23h en hiver ? à lui apporter entre 3 et 5h d’activité par jour ?
  • suis-je prêt à « l’éduquer », à être pédagogue et patient (pour lui apprendre la marche en laisse, la propreté, gérer les éventuelles destructions…) ?
  • quel est mon mode de vie : suis-je souvent absent de mon domicile ?
  • ai-je prévu un budget mensuel pour mon nouveau compagnon (nourriture, santé, matériel, assurance éventuelle…)?
  • quelles sont les solutions à ma disposition si je dois m’absenter plusieurs jours sans pouvoir l’emmener ?
  • suis-je prêt à respecter ses sensibilités, ses humeurs, ses susceptibilités, moi mais également toutes les personnes qui seront en contact avec lui ? (question ô combien essentielle au bien-être de nos protégés)

En bref, suis-je prêt, comme pour toute cohabitation avec un être vivant (humain ou non), à apprendre, à m’ajuster, à me remettre en question et à le respecter ? Si la réponse est oui, rendez-vous très prochainement pour évoquer les critères à prendre en compte dans le choix de son futur compagnon 🙂

Morgane Schmitt
Comportementaliste et éducateur canin