Bienvenue à la maison Félix ! Conseils pour bien accueillir votre chat

Ça y est, vous y avez longuement et mûrement réfléchi et la décision est prise : vous adoptez un chat (de refuge bien évidemment…) !
Excellente idée !!! 😉
Voici donc quelques astuces et conseils pour faire en sorte que l’arrivée de votre nouveau compagnon se passe au mieux. Si pour vous, son arrivée rime avec « excitation, joie et impatience », pour lui, bien souvent il signifie « stress, anxiété et chamboulement ». Mais pas d’inquiétudes, il existe toujours des solutions ! En dehors des accessoires et du matériel à acheter en amont, si l’on veut faire au mieux les choses, l’accueil d’un chat se prépare déjà avant son arrivée. On pourrait même dire qu’il y a trois phases à prendre en considération : celle avant son adoption, celle avant son arrivée et celle de son arrivée.

Avant son adoption :

Même si vous avez eu un coup de cœur pour un animal, il est toujours préférable de laisser passer une nuit et de retourner le voir une seconde fois avant de se prononcer définitivement. Si c’est un réel coup de cœur, il n’en sera que confirmé, si le doute s’installe la seconde fois, c’est qu’il y a probablement une raison à cela. Dans le cas où la cause serait d’ordre pratique, peut-être que des solutions existent. Dans le cas où elle serait d’un autre ordre, c’est probablement votre intuition qui vous parle et qu’il est préférable d’écouter…


Avant d’adopter le ou la minette que vous avez choisi – ou plutôt devrions-nous dire, qui VOUS a choisi… car c’est bien souvent ce qu’il se passe, ça n’est pas réellement vous qui décidez mais elle ou lui qui jette son dévolu sur vous ! – essayez d’organiser une visite « groupée » avec tous les membres de votre foyer afin qu’ils aient tous l’occasion de faire la connaissance de l’heureux(se) élu(e), de le(la) jauger et vice-versa. Cela permettra d’établir un premier contact réciproque, de s’assurer que le « courant passe » entre tous et de le familiariser progressivement avec les odeurs de chacun.

Avant son arrivée :

  • Si vous en avez la possibilité, imprégnez en amont votre appartement des odeurs du chat que vous allez accueillir. Pour ce faire, vous pouvez par exemple vous servir d’un bout de tissu avec lequel vous frottez très légèrement et délicatement ses babines. De retour chez vous, frottez ces odeurs sur les plaintes de votre logement (car elles sont à la hauteur du chat), son futur panier/ igloo et le canapé. Cela rassurera votre futur chat et lui donnera l’impression de n’être pas complètement sur un terrain inconnu.
  • Dans la même optique et logique, il vous est possible de prévoir quelques jours avant son adoption, un objet (un t-shirt, une petite couverture ou une serviette, par exemple) largement imprégné de vos odeurs et que vous déposerez, en accord avec le refuge ou sa famille d’accueil, dans son panier. Cela permettra à votre chat de s’habituer subtilement et progressivement à votre odeur et donc à vous.
  • Il existe des phéromones synthétiques pour chat que vous pouvez vaporiser ou diffuser dans votre logement pour apaiser à la fois, le chat que vous allez accueillir mais aussi ceux que vous avez peut-être déjà chez vous. N’hésitez pas à en vaporiser aussi dans votre voiture quelques heures avant son transport à votre domicile.
  • Concernant le matériel et les accessoires à prévoir : une gamelle pour les croquettes, une autre pour la pâtée (s’il en mange) et idéalement plusieurs d’eau à répartir dans votre logement. En effet, les chats oublient parfois de boire et plus les opportunités de leur rappeler sont nombreuses plus il y a de chances qu’ils le fassent ! Il est également conseillé de prévoir une litière par chat, cela évitera que l’un se sente « envahit » et que l’autre ne s’en serve pas à cause d’odeurs qui ne sont pas les siennes. Rien ne vous empêche de supprimer l’une des deux par la suite si vous remarquez qu’ils utilisent la même. Pensez simplement à la changer plus souvent ;). N’oubliez pas non plus les jouets, indispensables pour divertir et stimuler votre compagnon, surtout s’il n’aura pas la possibilité de sortir, ainsi que des grattoirs pour qu’il puisse marquer son territoire et stimuler la chute et la repousse de ses griffes.
  • Voici un point auquel on ne pense pas toujours surtout en tant que primo adoptant : nos superbes plantes ! Enfin celles qui sont encore en vie… Vous trouverez ici une liste non exhaustive des plantes dangereuses ou toxiques pour les chats.
  • Enfin, pensez à sécuriser vos fils électriques, à ranger les objets coupants et à boucher les cachettes dans lesquels il lui serait difficile d’en ressortir.

À son arrivée :

  • La voilà enfin votre petite boule de poils préférée à vos côtés ! Dans l’excitation et par l’envie de tout partager avec lui tout de suite, certains seraient tentés d’ouvrir la cage de transport et hop de le laisser explorer à sa guise tout le logement. Stop, ralentissez ! Étapes par étapes… S’il est vrai que d’ici un an il voudra probablement pousser les murs de votre logement pour avoir encore plus d’espace, pour le moment limitez son accès à une seule pièce. Cela le rassure, évite de le submerger de centaines d’infos (bruits, odeurs, configuration etc…) d’un seul coup et donc de le stresser. Dans sa petite tête à lui, et à ce stade, son instinct le pousse à raisonner différemment : « une cachette, vite pour me mettre en sécurité car je suis à découvert dans un endroit que je ne connais pas ! » Prévoyez à ce propos, un endroit dans lequel il peut se cacher, si possible en hauteur. C’est seulement au bout de deux-trois jours que vous pourrez progressivement lui faire découvrir les autres pièces, une à une.
  • Très important : pensez toujours à bien fermer vos fenêtres/ balcons si accessibles par votre chat, avant de quitter votre logement. Ne laissez jamais des fenêtres battantes ouvertes sans surveillance. Il arrive fréquemment que les chats cherchent à s’échapper pour différentes raisons (un bruit, un oiseau, la curiosité, l’ennui etc.) et y restent coincés au péril de leur vie.
  • Si vous disposez d’un accès à l’extérieur et que vous avez l’intention de le laisser sortir, attendez quelques semaines (environ deux mois) avant de le lui proposer. Il est important que votre nouveau compagnon prenne déjà ses marques à l’intérieur de votre logement et qu’il y trouve des raisons positives d’y revenir lorsqu’il pourra sortir (panier douillet, alimentation régulière, chaleur du foyer, caresses, etc.)
  • Concernant l’alimentation, ne la changez pas brusquement. Son estomac a besoin de s’adapter. Procédez progressivement. Mélangez à l’alimentation qu’il a toujours eu, quelques unes des croquettes ou de la pâté que vous souhaitez lui donner à l’avenir, et ceci sur plusieurs jours.
  • Vous trouverez également ici une liste non exhaustive des aliments dangereux ou toxiques pour sa santé.

En espérant que ces quelques astuces et conseils vous aiderons à mieux préparer l’arrivée de votre chat, nous vous souhaitons beaucoup de joie et de bonheur en sa compagnie !

Eve, Amoureuse des chats &  bénévole à la Spa de Strasbourg

Nouveauté : Mini formation à la SPA de Strasbourg –

Formation pour nos adoptants :

Pour 2020, nous vous proposons quelque chose d’un peu différent, dans l’idée de vous accompagner au mieux dans votre cohabitation avec un chien adopté au sein de notre refuge.
Il s’agit de mini-formations, sur des thématiques précises, reprenant les questions les plus fréquentes des adoptants de chiens de refuge.
Ces formations auront lieu le samedi de 10 h à 12 h au sein de nos locaux, une fois par mois.
Il suffira de s’inscrire au préalable et de préparer quelques questions, l’idée étant de ne pas être trop nombreux afin de pouvoir échanger.
Ces rencontres auront lieu sans chien, afin de pouvoir se concentrer sur les thématiques abordées.
Ces mini-formations seront dispensées par une comportementaliste et éducateur canin spécialisée dans les chiens de refuge, Morgane Schmitt (Page Facebook Morgane Schmitt Comportementaliste).
Tarif abordable, communiqué par e-mail.
Pour toute question, ou pour vous inscrire, contactez-la directement : morgane.schmitt@gmail.com

Joyeux anniversaire Dédé

Il y a des chiens qui malheureusement ne trouvent pas d’adoptants : caractère particulier, age ou tout simplement ne plaisent pas.

Dédé, retiré pour maltraitance fait parti de ces oubliés. 7 ans de cage et toujours pas de famille.

Aujourd’hui il a 11 ans. Alors, pour son anniversaire, notre souhait serait qu’il trouve une nouvelle famille (une personne seule de préférence). Il n’est pas très compliqué à vivre, mais a son petit caractère. Il choisit les personnes qu’il apprécie. Si sa bouille vous plait, passez nous voir, nous vous parlerons de lui (et des autres chiens s’il ne vous convenait pas).
Nous sommes ouverts tous les après-midis de 14 h à 17 h (fermés les dimanches et jours fériés)

Anniversaire

Préparer l’arrivée d’un chien récemment adopté – côté matériel

Ça y est, vous êtes prêt ! Vous avez vérifié que vous pouviez accueillir un chien dans de bonnes conditions et lui offrir une vie adaptée à ses besoins spécifiques. Vous avez bien réfléchi, et vous avez décidé de vous lancer : c’est parti pour une merveilleuse aventure !!

Il est temps d’offrir à ce loulou une belle vie, douce et apaisée, pour compenser sa vie d’avant, ses longues journées d’attente en cage.

Alors, on lui prépare un nid douillet pour qu’il se sente en sécurité et pour répondre à ses besoins, à notre petit protégé.

Voici quelques éléments auxquels il faut penser :

  • une gamelle d’eau suffisamment grande, voire à une fontaine à eau
  • la nourriture que vous souhaitez lui donner (ration ménagère, BARF ou nourriture industrielle)- sachant qu’il conviendra de prévoir une transition avec sa nourriture actuelle et de s’adapter à ses goûts et sa digestion
  •  le matériel de nourrissage – une gamelle comme habituellement, mais sachez qu’une alternative est possible et un nourrissage sous forme d’occupation peut-être mis en place. Plus d’informations dans un prochain article
  • le panier : choisissez un panier confortable et adapté, notamment si vous adoptez un chien avec des besoins masticatoires importants (panier solide recommandé), ou un chien senior avec des articulations douloureuses par exemple
  • les jouets (d’occupation notamment)
  • le collier et/ou harnais permettant au chien de se mouvoir confortablement et en toute sécurité – je vous recommande de bien vous renseigner : certains équipements, parfois pourtant très répandus, peuvent générer des gênes et douleurs à nos chiens. Par ailleurs, on bannira évidemment les colliers étrangleurs et autres objets de torture.
  • la laisse – je recommande les laisses 1,50 à 2m permettant un « maximum » de mouvements à nos chiens, notamment pour pouvoir renifler et s’éloigner en cas de besoin, ainsi que les longes pour proposer une « semi-liberté » dans un premier temps
  • l’équipement de la voiture : bâche de protection, cage, rampe…
  • les éventuels équipements complémentaires : médaille, collier lumineux, manteau, brosse, tire-tiques, barrière bébé…

Je vous recommande aussi d’avoir le numéro du vétérinaire de garde rapidement sous la main en cas d’urgence.
Il nous vous reste plus qu’à le laisser prendre ses marques et à vous apprivoiser. A bientôt pour d’autres conseils.

Morgane Schmitt, comportementaliste et éducateur canin