Le confinement et… nos animaux !

Fortement limités dans nos déplacements, nous sommes, depuis le début du confinement, « anormalement » présents à la maison.
Cela implique des changements conséquents pour nos animaux de compagnie. Sans entrer dans un débat sur les bienfaits et risques de cette période, il est tout de même intéressant de noter quelques points :

  • Cette période est une occasion unique d’expérimenter un semblant de vie similaire à celle de nos animaux.. confinés à vie, eux. Et sans livre, sans internet, sans TV, sans téléphone. C’est donc une occasion unique de développer notre empathie vis-à-vis d’eux pour mieux répondre à leurs besoins 🙂
  • Nos animaux sont peu seuls pendant le confinement. A nous d’en faire une chance ! Nous avons l’occasion de les observer plus longuement pour mieux les connaître, tester leurs préférences. Mais aussi de travailler la qualité de notre relation avec eux et tant d’autres choses !
  • C’est un moment privilégié pour observer leur rythme : sommeil, activités, temps calmes… Dans le but de nous ajuster au mieux à leurs besoins.
  • C’est une occasion unique de… travailler sur la gestion de la solitude ! Pourquoi ? Parce que, pour une fois, nous avons le TEMPS de réaliser cette délicate habituation en douceur et dans de bonnes conditions ! Nous pouvons gérer le rythme, le durée, la répétition… en fonction de nos animaux ! Quelle chance !
  • C’est aussi, pourquoi pas, le moment de se pencher sur les activités d’occupation de nos animaux : pour les tester sous surveillance, pour prendre le temps de les fabriquer, pour tester leurs préférences, pour gérer la variété, pour prendre le temps de les concevoir en famille pourquoi pas !

Cependant, il y a aussi certains points de vigilance :

  • ne pas sur-solliciter nos loulous : n’oublions pas qu’ils ont besoin de repos, mais aussi que nous repartirons tous à nos vies bien chargées dès le confinement levé. Pensons à leur bien-être sur le long terme.
  • certains animaux ont besoin de garder leur routine quotidienne habituelle : sécurisons-les.
  • préservons (ou travaillons) l’autonomie affective de nos animaux en ne répondant pas à toutes leurs demandes d’attention par exemple. En ne les laissant pas nous suivre partout, tout le temps. A nouveau, gardons en tête que cette période prendra fin, aidons-les à gérer sereinement.

Mettons ce temps à profit pour améliorer leur qualité de vie et notre cohabitation 🙂 Prenez soin de vous.. et d’eux 🙂

Morgane Schmitt, comportementaliste et éducateur canin

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces étiquettes HTML et les attributs:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>